M

Who is
Krassen Krastev ?

Danseur et chorégraphe d’origine bulgare, Krassen Krastev est basé à Lausanne depuis vingt-cinq ans. Parallèlement à son travail d’interprète pour plusieurs chorégraphes suisses et étrangers, Krassen Krastev développe une recherche personnelle, dansée et performative, sur le genre et la sexualité.

Krassen Krastev s’est formé à l’Ecole Nationale de Danse de Sofia (1983-1992).

En 1992, il participe au concours de Danse Contemporaine de Paris où il est finaliste.
De retour en Bulgarie en 1993, il crée la première compagnie de danse contemporaine bulgare « Amarante Dance Studio ».

En 1994, Krassen Krastev poursuit sa formation au sein de Rudra-Béjart, à Lausanne.
En 1996, il est engagé dans la Compagnie Linga, en tant que danseur et assistant.
En 2002, il crée la compagnie Krassen Krastev à Lausanne et présente quelques pièces chorégraphiques.

En 2004, il participe au programme DanceWeb (Vienne), où il travaille avec Alain Buffard et est interprète pour « Mauvais genre ».

De 2005 à 2010, Krassen Krastev est aussi interprète et assistant pour la Compagnie Continuum/Brice Leroux (Bruxelles), pour des productions coproduites par le Théâtre de la Ville, KunstenFestival des Arts.

Dès 2011, il revient à la chorégraphie et crée plusieurs pièces et performances sous l’égide de sa compagnie, il crée le solo « Are You Lonesome Tonight ? » et la pièce « Test_A_Mental » en collaboration avec le performeur roumain Paul Dunca.

Krassen Krastev travaille aussi comme interprète pour Nicole Seiler, Fabienne Berger, Jasmine Morand, Manolis Tsipos, Yan Duyvendak, Daniel Hellmann, ainsi que pour l’installation « Bright » de Christian Bakalov.

En 2014, il est invité par le festival One Dance Week à Plovdiv (BG) pour une carte blanche, THE JUNGLE. PLOVDIV IS BURNING!, pièce inspirée du film de Jennie Livingston « Paris is Burning », et qui rassemble sur scène dix danseurs aux backgrounds artistiques et techniques très différents. Pour Krassen Krastev en effet, du classique et du jazz au contemporain, puis au cabaret, les techniques de danse sont comme les couleurs de la palette d’un peintre, dont la combinaison permet de révéler la porosité de nos identités contemporaines tout autant que le potentiel de nos états corporels.

En 2016, il signe la chorégraphie et joue dans la pièce « Romance, proposition n°1 : A House full of Tigers » de Valerie Liengme.